Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Qu’est-ce que la psychologie ?

La psychologie est l’étude de l’esprit et du comportement. Elle est apparue comme une discipline distincte de la philosophie à la fin du 19e siècle.
L’esprit est si complexe et si dynamique et une si grande partie de son traitement de l’information se fait en dessous du niveau de conscience que les experts ont longtemps lutté pour comprendre ses fonctions et ses dysfonctionnements.
En outre, le comportement humain est si varié que la psychologie étend sa portée à de nombreux domaines d’activité, se séparant en deux activités qui sont la recherche théorique et l’accompagnement individuel ou collectif.
Tant pour comprendre la nature humaine que pour aider les personnes en difficulté à résoudre leurs dilemmes, la psychologie tente de mesurer l’influence relative des forces internes et des forces externes dans la formation de chaque comportement. Les influences internes qui entrent en ligne de compte sont nombreux : gènes, tempérament, circuit des fonctions du système nerveux, croyances, souvenirs, valeurs et sentiments.
Les relations, l’expérience et la nature de l’environnement sont des facteurs externes connus pour nous influencer de l’extérieur et façonner le comportement individuel et collectif, souvent de manière inconsciente.

Septembre 2022

psychologie définition

Quels sont les processus psychologiques de base ?

– Les émotions, de l’affection à la culpabilité en passant par la vengeance, et tous les autres sentiments qui animent le comportement humain.

– La perception, la conscience qui opère à travers nos cinq sens.

– La mémoire, dépositaire de l’expérience, que nous pouvons convoquer à volonté.

– L’apprentissage, c’est-à-dire les connaissances et les compétences que nous acquérons et stockons en mémoire pour les utiliser en cas de besoin.

– La cognition, c’est-à-dire les processus mentaux qui permettent de comprendre le monde et tout ce qu’il contient.

– La motivation, c’est-à-dire l’ensemble des désirs et des pulsions qui alimentent l’action et le comportement humains, que l’objectif soit le développement personnel, les relations ou une journée à la plage.

– Les rêves, les drames qui se déroulent dans nos têtes pendant que nous dormons.

– Le moi, ce sentiment que vous avez d’être l’organisateur cohérent de votre vie mentale et physique.

– La personnalité, c’est-à-dire la façon plus ou moins cohérente dont les individus ont tendance à penser, à ressentir et à agir.

– La détresse, de la dépression à l’obsession, du chagrin d’amour aux phobies, de la dépendance au manque de confiance, les nombreuses formes de souffrance humaine qui, même temporaires, peuvent altérer le fonctionnement.

– Et, bien sûr, le cerveau et le système nerveux qui orchestrent tout cela.

psychologie
paysage et bonheur

Quels sont les principes de base de la psychologie ?

– L’objectif primordial de tout organisme est de rester en vie. À cette fin, le cerveau fonctionne comme une machine à prédire, scrutant constamment l’environnement à la recherche d’indices sur ce qui va se passer, afin qu’un individu puisse exercer un certain contrôle et rester en sécurité.

– Dans sa préférence pour la certitude plutôt que l’incertitude, l’esprit cherche à détecter des schémas. Il est parfois trop doué pour cela, les voyant là où ils n’existent pas.

– L’esprit fonctionne sur deux voies parallèles : l’une par laquelle nous recueillons des informations consciemment, en concentrant intentionnellement notre attention, et l’autre qui recueille des informations automatiquement, en dehors de la conscience. Les deux contribuent aux attitudes, aux croyances, à la prise de décision et au comportement.

– Les gens ont tendance à résister au changement parce qu’il crée de l’incertitude, du moins au début.

– Le sommeil est essentiel non seulement pour la santé et le développement physiques, mais aussi pour le maintien du fonctionnement psychologique. Il permet l’élimination des débris des cellules cérébrales, l’établissement de souvenirs à long terme et la synchronisation des systèmes corporels, ce qui contribue à maintenir l’esprit sur la bonne voie.

– L’esprit est construit pour l’expérience sociale, et l’isolement mine la stabilité mentale.

– Le développement se produit tout au long de la vie, le cerveau générant de nouveaux neurones et des connexions entre les neurones en réponse à l’exercice, à la stimulation mentale et à une alimentation riche en nutriments.

– La reproduction est tellement essentielle à la survie de l’espèce qu’une grande partie de l’activité mentale et du comportement lié au sexe est préprogrammée dans le système nerveux pour répondre à ce besoin.

– L’esprit peut rester bloqué de plusieurs façons et causer une détresse importante à soi-même et aux autres.

livres et psychologie
livres et psychologie
livres psychologie

Quelles sont les principales conclusions de la psychologie ?

– L’attachement à un fournisseur de soins pendant la petite enfance influence fortement la capacité d’un individu à atteindre un développement cognitif, émotionnel et social optimal à l’âge adulte.

– L’intelligence est une capacité mentale générale qui intervient dans de nombreuses sphères de la vie.

– Les décisions et les attitudes sont sujettes à de nombreux biais. Le plus important d’entre eux est la tendance à surestimer notre propre responsabilité, plutôt que celle des situations ou des environnements, dans le résultat d’un événement.

– La dépression s’explique en partie par le fait que le cerveau a un penchant intégré pour les informations négatives, qui s’enregistrent plus rapidement, plus fortement et plus durablement que les informations positives. En donnant la priorité à la détection rapide du danger, ce biais dit de négativité s’est probablement développé pour nous mettre à l’abri du danger, mais il explique aussi pourquoi un mot de critique a tant de poids et pourquoi la publicité politique négative est efficace.

– L’impuissance apprise est un sentiment de futilité qui se développe après l’échec de nombreux efforts pour échapper à une situation négative et incontrôlable. Même si le stimulus négatif prend fin, les gens restent souvent convaincus que rien de ce qu’ils font ne peut changer les choses, et ils cessent d’essayer.

– La mémoire n’est pas un instantané indélébile des événements mais un souvenir malléable des événements. Les souvenirs sont généralement révisés chaque fois que nous les évoquons et les racontons, puis les remettons en mémoire.

– Les stéréotypes sont des raccourcis importants de la pensée, mais ils ont des inconvénients : ils contribuent également au développement de préjugés.

– La pensée de groupe se produit lorsque des personnes bien intentionnées prennent des décisions horribles en tant que groupe. Les individus étouffent la dissidence afin de maintenir l’harmonie du groupe ou de gagner l’approbation des autres.

– Le stress, ou le défi, est une condition nécessaire à la croissance et à l’adaptation ; le stress chronique est une autre affaire, qui contraint les gens physiquement et émotionnellement, et nécessite l’une des nombreuses stratégies pour annuler ses effets néfastes.

– L’adolescence et le début de l’âge adulte sont des périodes propices à la manifestation de la détresse psychologique. Parce que les êtres humains peuvent s’adapter à un large éventail de situations, les enfants s’adaptent automatiquement à l’environnement dans lequel ils ont été élevés, ce qui peut les desservir lorsqu’ils entrent dans le monde extérieur.

– La neuroplasticité, c’est-à-dire la capacité du cerveau à se remodeler en fonction de l’expérience, est une caractéristique fondamentale du système nerveux humain et signifie que le changement est toujours possible.

Qu’est-ce que la psychologie clinique ?

La psychologie clinique applique l’ensemble des connaissances, en constante évolution, sur le comportement humain, avant tout pour soulager la souffrance émotionnelle des individus, des familles et d’autres groupes, et pour répondre au désir de croissance et de changement. Qu’il s’agisse d’aider des personnes de tous âges à faire face à une psychopathologie grave ou de fournir des techniques pour soulager l’anxiété quotidienne, les psychologues cliniciens exercent dans un large éventail de contextes, notamment les hôpitaux, les cabinets privés, les écoles et les collèges.

Un diagnostic aide le psychologue clinicien à orienter le traitement et à mobiliser les services de soutien qui peuvent également contribuer à soulager la détresse. L’objectif est presque toujours de favoriser la compréhension du problème et de fournir des compétences pour gérer les types d’expériences qui perturbent le fonctionnement.

Il existe de nombreux types de thérapies visant à modifier les pensées et les comportements que les psychologues déploient pour aider les patients à retrouver un équilibre et même à s’épanouir. Certaines ne sont pas centrée sur le diagnostic psychopathologique, comme l’approche centrée sur la personne de la psychologie humaniste ou counseling, ou comme la psychologie du travail ou l’accompagnement psychologique type coaching. La thérapie cognitivo-comportementale est une approche qui a fait l’objet de recherches approfondies et qui est largement utilisée aujourd’hui pour aider les gens à surmonter leurs propres schémas non productifs de pensée, de réaction émotionnelle et de comportement.
La recherche a également démontré la valeur de l’interaction en face à face – une condition sine qua non de la plupart des psychothérapies – pour calmer le système nerveux et établir un sentiment de sécurité, une condition nécessaire pour que les gens commencent à s’attaquer à leurs problèmes.

Où d’autre la psychologie est-elle utilisée et appliquée ?

L’éducation, en particulier de la maternelle au lycée, est fortement influencée par les découvertes de la psychologie sur la façon dont les enfants apprennent, le rôle de l’intelligence, la valeur des tests et le développement de compétences telles que la résolution de problèmes et la créativité. De nombreuses écoles emploient directement des psychologues pour les aider à évaluer les capacités des enfants et à résoudre les problèmes qui se présentent dans le cadre scolaire.

Les organisations font appel à la psychologie dans des domaines allant de la sélection et de la formation des employés à l’optimisation de la productivité, en passant par la promotion de la satisfaction au travail et la création d’environnements de travail productifs. La psychologie constitue également une base des programmes de gestion et de leadership dans la plupart des écoles de commerce.

La psychologie légale applique les connaissances psychologiques aux questions juridiques, de l’application de la loi aux enquêtes criminelles en passant par la sélection des jurés. La faillibilité des témoignages oculaires est l’une des récentes découvertes importantes de la psychologie pour influencer les procédures judiciaires.

Les performances à fort enjeu attirent les psychologues qui aident les individus hautement qualifiés à fonctionner sous une pression intense. De nombreuses équipes sportives engagent des psychologues à plein temps pour travailler avec les joueurs afin de maximiser leurs performances.

L’armée utilise la psychologie pour aider les troupes à se préparer au stress du combat et à s’en remettre, pour maintenir le moral et pour comprendre les stratégies de l’ennemi. Les psychologues militaires peuvent s’engager dans la recherche ainsi que dans la pratique.

Il existe de nombreux autres sous-domaines de la psychologie. Par exemple, l’ingénierie et la conception d’objets, de la maison au téléphone, reposent de plus en plus sur la connaissance de la façon dont les gens interagissent de manière sûre et productive avec leur environnement. Les neuropsychologues se spécialisent dans l’évaluation et, souvent, le traitement des conditions liées à des lésions ou à des troubles du système nerveux, tels que les accidents vasculaires cérébraux et le TDAH, respectivement.

La psychologie évolutionniste est un sous-domaine qui applique une perspective unique. Elle se concentre moins sur la psychopathologie et plus sur la fonctionnalité des adaptations que les individus font aux environnements dans lesquels ils ont grandi et/ou dans lesquels ils vivent actuellement.