Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Les tests de personnalité

La vidéo :

Le texte :

          Les tests de personnalité, on les voit défiler bien au-delà du domaine de la psychologie. On pourrait même dire qu’on en voit surtou passer, hors du domaine de la psychologie. Dans un magazine, un Quizz Facebook, une agence interim.

Il existe deux sortes de tests de personnalité.

D’une part ceux qui classent les gens dans des typologies, c’est-à-dire des catégories de genre de personne. Le test présente en guise de résultat, un texte décrivant le type de personne que vous êtes censé être. Vous entendrez que vous êtes par exemple un ISTJ, que vous êtes tel animal, ou que vous êtes tel personnage. Des « types » imaginés par les créateurs du test. Ces tests sont les plus amusants, car on s’émeut quand on croit se reconnaître dans le récit final de sa catégorie. Et puis, vous mettre dans une case, donne un côté « vous n’êtes plus seul » qui peut être vécu comme gratifiant. Mais les tests typologiques sont éloignés du domaine de la psychologie.

Deuxièmement, il y a les tests qui évaluent l’intensité de certains traits de personnalité, sur un continuum. C’est-à-dire qu’en guise de résultat, vous aurez un score pour chaque trait de personnalités. Par exemple, on vous dira que sur le continuum introversion-extraversion votre score est de 1 ou de 6, ce qui permet de vous situer, si vous êtes plus proche de l’extraversion ou de l’introversion ou si vous avez un score à mi-chemin entre les deux. Mais il n’y aura pas de catégorie toute faite dans laquelle vous placer, juste la définition de chaque trait, et son intensité chez vous. Ce qui rend ces tests scientifiques ou non, c’est dans le choix des traits à mesurer. Seuls les traits qu’on peut justifier, car reposant sur des études statistiques, sont utilisés.

Et il s’agira seulement de trait qu’on a réussi à identifier comme commun à toutes les personnes. C’est parce que ces traits sont communs aux autres personnes qu’on peut vous mesurer le votre sur une échelle d’intensité. Un test de personnalité ne peut donc pas mesurer des traits inédits qui font votre spécificité, un test de personnalité mesure quelques traits de référence partagés par la population. Les traits de personnalités qui font référence en psychologie sont surtout ceux du modèle des Big Five, qui répertorie 5 grosses dimensions qui sont pour le dire vite, l’Ouverture, Le côté consciencieux, le niveau d’extraversion, l’agréabilité, et pour finir, la stabilité émotionnelle.

            Mais finalement, qu’est-ce qu’un bon test de personnalité. La réponse la plus idéale, serait : un bon test de personnalité, c’est : pas de test du tout. L’échange humain sera toujours plus puissant pour accueillir la complexité de l’autre, qu’une série de questions courtes aux modalités de réponses peu nuancées.  Passée la réponse idéale, la réponse peut aussi être, qu’un bon test de personnalité, c’est celui qui permet d’ouvrir la discussion sur soi. Les résultats d’un test de personnalité n’ont pas vocation à faire autorité, leur seul intérêt doit être de lancer ou d’inspirer une réflexion, un échange. Ce qu’ils font plus ou moins maladroitement. Ainsi, quel que soit la qualité scientifique ou commerciale d’un test, les deux n’allant pas forcément de pair, le mauvais test est celui qui croit pouvoir vous résumer avec précision, et le bon test est celui qui vous donne juste quelques indicateurs de personnalité et vous laisse le soin de dresser votre propre tableau.

Rémi Abida, Psychologue en présence à Paris 8e ou en ligne sur Discord.

Prise de rendez-vous sur Discord ( remiabida#6052 ) ou par mail remiabida@psyacp.fr

Autres sujets