Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Psychologue clinicien Rennes

La page Psychologue clinicien Rennes a pour vocation de donner une définition psychologique sommaire de l’approche psy clinique pour vous orienter dans vos recherches. Je ne suis pas clinicien de spécialité dans mon activité de psychologue à Rennes, mon approche est de type counseling. Cette page aide donc à clarifier la différence. Pour ceux qui cherche une approche clinique, vous pouvez faire une recherche par type de psychologue dans les annuaires. Si vous souhaitez prendre rendez-vous avec mon approche, vous trouverez toutes les façons de prendre rendez-vous avec moi à la page contact.

Juin 2022

Que signifie psychologue clinicien ?

À la fin des études de psychologie, le titre légal de psychologue que l’on obtient est le même pour tous : c’est psychologue.
Mais dans les 2 dernières années du cursus universitaire de 5 ans, il y a des spécialisations différentes à choisir pour le Master 1 et Master 2. Les intitulés dépendent des universités, mais globalement, vous pouvez vous spécialiser dans la psychologie du développement (les enfants), la neuropsychologie (aussi appelé psychologie cognitive, se penche sur les fonctions cognitives biologiques du cerveau). Il y a aussi la psychologie sociale (comportement de l’humain à l’échelle du groupe) et la psychologie du travail (souvent lié à la psychologie sociale, l’entreprise étant un groupe). Il y a également la psychopathologie (étude des pathologies reconnues par le DSM) et la psychologie clinique (souvent lié à la psychopathologie, car la clinique est une approche diagnostique).

En théorie, la psychologie clinique est la spécialité à prendre si l’on veut pouvoir incarner une dimension plutôt « médicale » de la psychologie. En effet, les psychologues cliniciens peuvent prétendre à travailler dans les hôpitaux et CMP, où ils pourront seconder des psychiatres (les neuropsy le peuvent aussi). Le clinicien travaille avec un regard diagnostique, c’est-à-dire qu’il cherche à rattacher des théories pulsionnelles et psychopathologiques pour accompagner le patient. Un psychologue clinicien pourra donc faire des bilans ou des évaluations à propos de trouble psychologique. De par sa formation en psychopathologie, le psy clinicien peut demander le titre de psychothérapeute (titre qui est encadré depuis 2010 et réservé aux professionnels pouvant justifier d’une compétence psychopatho). Dans les faits, tous les cliniciens en libéral ne se figent pas sur cette approche diagnostique et adaptent leur activité à leur sensibilité (comme tous les psychologues). Certains y ajoutent par exemple une dimension psychanalytique. D’autre renoncent à ce regards diagnostique et se tourne vers d’autres approches (tout en conservant l’appellation clinicien). D’autres lui donnent un tournant comportementaliste. Certains même y attachent une dimension coaching… Tout se trouve, donc au-delà de l’intitulé de la formation initiale, chaque psychologue est unique, car investie des champs théoriques et un savoir être différent. Ensuite, le code de déontologie permet de donner un cadre éthique à tout cela.

Par exemple, dans ma pratique, venant de la psychologie sociale et la psychologie du travail, j’ai mené mon activité vers une relation d’aide globale qui se penche sur toutes les thématiques (lien pour prendre rendez-vous). Je n’approche donc pas les questions diagnostiques, qui sont à destination des psychiatres et de certains psychologues cliniciens (il s’agit donc de réorienter la personne si le sujet psychopathologique ou la volonté d’obtenir un diagnostic émerge). Mon approche humaniste choisie sciemment d’écarter ces questions diagnostiques et mise sur la qualité de la relation avec le thérapeute et sur la capacité de la personne à s’approprier l’expertise d’elle-même. Cela permet de l’accompagner vers une meilleure compréhension de ce qu’elle vit et vers sa capacité à se changer pour s’adapter.

Par Rémi Abida, psychologue à Rennes et en ligne.