Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Définition

Freud
La psychologie freudienne

La psychologie freudienne est basée sur les travaux du neurologue autrichien Sigmund Freud (1856-1939). Il est considéré comme le père de la psychanalyse et on lui attribue en grande partie la création du domaine de la thérapie par la parole. Aujourd’hui, les approches psychanalytiques et psychodynamiques de la thérapie sont les modalités qui s’inspirent le plus des principes freudiens. Freud a également élaboré des théories influentes sur des sujets tels que l’inconscient, les sources de la psychopathologie et la signification des rêves.

freud color

Pour quoi Freud est-il connu ?

Freud est connu pour ses théories sur des sujets tels que l’inconscient, les rêves, la sexualité infantile, la libido, le refoulement et le transfert, qui continuent d’influencer le domaine de la psychologie à des degrés divers. Neurologue de formation, Freud a conçu l’esprit comme étant composé du Ça centré sur le désir, du Surmoi mû par la morale et de l’Ego (ou « le Moi »), ce qui a contribué à une nouvelle compréhension du développement psychologique humain et du traitement des troubles psychologiques.

D’autres concepts sont aujourd’hui communément associés à Freud, notamment celui de la révélation des lapsus freudiens dans le discours et la théorie du complexe d’Œdipe, selon laquelle un enfant nourrit une attirance sexuelle inconsciente pour un parent du sexe opposé.

Sigmund Freud
définition psychologie

Freud et la psychothérapie

La forme de thérapie dont Freud a été le pionnier est appelée psychanalyse. En tant que théoricien et clinicien, il a illustré le pouvoir potentiel de la parole et des observations sur la vie intérieure d’une personne pour améliorer les symptômes de la maladie mentale. Si les branches ultérieures de la psychanalyse diffèrent de lui sur la théorie et la pratique, elles ont néanmoins été influencées par le travail de Freud.

Les idées de Freud aujourd’hui
Avec l’évolution de la psychologie et de la psychothérapie, l’approche thérapeutique créée par Freud a perdu de son importance. Ses idées majeures, telles que sa conceptualisation de l’inconscient, ont été écartées par les scientifiques, qui les considèrent comme difficiles ou impossibles à tester empiriquement.
Néanmoins, certains psychologues continuent à trouver du sens dans des concepts freudiens, tels que la projection et autres « mécanismes de défense », et les thérapeutes psychanalytiques modernes doivent beaucoup aux méthodes de Freud, tout comme les thérapeutes qui utilisent des approches psychodynamiques.

Pourquoi les théories de Freud sont-elles importantes ?
Les concepts de Freud persistent dans l’imaginaire populaire et son œuvre constitue une partie importante de l’histoire de la psychologie. Bien que nombre de ses idées aient été réévaluées ou rejetées, d’autres ont servi de base à de nouvelles théories psychologiques et à de nouveaux modes de traitement.

Quelles sont les faiblesses des théories de Freud ?
Bien que Freud se soit appuyé sur sa propre auto-analyse, sur des cas cliniques et sur d’autres sources pour élaborer ses théories, celles-ci n’ont généralement pas été soumises à des tests empiriques comme c’est le cas pour les théories psychologiques contemporaines. Les preuves scientifiques modernes indiquent que Freud a trop insisté sur le rôle des expériences de la petite enfance dans le développement des maladies mentales.

Pourquoi les patients de Freud s’allongeaient-ils sur un divan ?
C’est dans l’approche de la psychanalyse que l’on pense que le fait de faire s’allonger le patient sur un divan pendant les séances, sans regarder directement le thérapeute, permet au patient de s’ouvrir plus facilement à ses pensées intérieures pendant le processus de libre association. Cela pourrait également faciliter la réflexion du thérapeute pendant les séances.

Que sont le ça, le moi et le surmoi ?